jeudi 3 mai 2007

Alors, prêts à liquider mai 68 ?

Allez, on arrête avec ces conneries de gauchistes !

- On renoue avec la vrai France ! Celle du "bon père de famille" et de ses prérogatives paternalistes.
- On interdit la mixité dans les établissements scolaires : des écoles de garçons d'un côté, des écoles de filles de l'autre. Au moins on y verra clair. Les punitions corporelles doivent redevenir un moyen phare pour un prof ou un instit d'imposer son autorité.
- A l'école toujours : retour de l'uniforme, tant qu'à faire ; les femmes c'est pas fait pour porter des pantalons.
- Au passage, on peut carrément revenir avant 1947 et retirer le droit de vote aux femmes.
- On interdit la pilule, évidemment, et on dissout ces trucs féministes genre MLF.
- Bien sûr, il faut ignorer que "mai 68" a eu des équivalents un peu partout en Occident. Ils ont dû se tromper, tous.
- Il faut intervenir auprès de Rome pour annuler le Concile de Vatican II et revenir à ce qui se faisait avant. Avec Benoît XVI, ça ne devrait pas poser trop de problèmes.
- On revient sur les accords de Grenelle : baisse du SMIC, baisse des salaires, augmentation du temps de travail (tiens, Grenelle c'était en partie d'un certain Chirac, ça).
- Au plan socio-culturel, tout ce qui est autonomie, autogestion, communautarisme (!), on oublie.
- On revalorise les idéologies communistes pur-jus (bah oui, vu que mai 68 avait notamment contribué à les discréditer).
- Les conflits sociaux ne doivent plus être possibles. Une entreprise, c'est une pyramide, point à la ligne.

Allez, liquidation totale, tout doit disparaître !

- Il est très bien d'interdire.
- Sous le goudron, le goudron.
- Vivre sans temps libre et jouir conformément à la loi.
- Soyez réalistes, travaillez jusqu'à l'impossible
- etc.

Enfin, quand on en aura fini une bonne fois pour toute avec mai 1968, on pourra niquer cette loi de voyous de 1905.

Et, un jour ou l'autre, nettoyer au kärcher les idioties de 1789.

1 commentaire:

Ambrecerise a dit…

Si la SNCF a perdu son "e", induirait-ce un effet de contagion ? La vrai(e) France n'aurait-elle pas aussi, un peu, égaré le sien ? :) ([sans ironie aucune, non plusse !]

Bravo pour ce blog !